PDA phone 2

PDAPHONE2 :

Etude de validation de 3 mois, conduite chez 35 patients diabétiques de type 1, pratiquant déjà l’insulinothérapie fonctionnelle et initiés lors d’une journée en hôpital de jour à la manipulation du PDA-Phone.

Ce système PDA-Phone avait été paramétré au préalable d’après les objectifs glycémiques du patient et ses paramètres d’insulinothéropie fonctionnelle.

L’étude a montré que la méthode utilisée pour l’insulinothérapie fonctionnelle permettait encore un contrôle efficace de la glycémie postprandiale (CPP) quels que soient le niveau de glycémie avant le repas et le nombre de portions glucidiques ingérées. L’équilibre glycémique s’est amélioré de façon significative au cours de l’étude avec une hémoglobine glycosylée passant de 7.8% à 7.3% et, dans le même temps, une tendance à la réduction de l’incidence des évènements hypoglycémiques.

Il faut noter que l’amélioration de l’hémoglobine glycosylée a été obtenue, alors même que ces patients pratiquaient déjà l’Insulinothérapie fonctionnelle et que leurs paramètres moyens d’Insulinothérapie n’ont pas été modifiés pendant l’étude.
Ce résultat plaide donc pour l’efficacité du système PDA-Phone. Les patients ont par ailleurs bien utilisé le système et le taux de remplissage des données avant le repos qui était excellent ou début de l’étude, autour de 90%, s’est maintenu tout ou long de l’étude .

De plus, la majorité des patients a accepté la dose d’insuline proposée par le système plus de 9 fois sur 10.

Enfin, les résultats d’un questionnaire de satisfaction ont montré que les patients ont souhaité dans leur grande majorité garder le système, éventuellement à leurs frais, plutôt que de retourner au traditionnel carnet papier.